Partagez | .
 

 Hello dad, i come into your life. ft. Azraël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Hello dad, i come into your life. ft. Azraël   Dim 8 Jan - 21:23

Le petit garçon n'avait jamais rien connu d'autre que la Pennsylvanie depuis qu'il était venu au monde et cela n'avait jamais vraiment été un problème pour lui. Seulement, sa mère avait décidé  que tout ça allait changer et elle était venue le réveiller le matin même en lui annonçant la nouvelle: ils allaient partir à Berkeley, tout les deux et tout en annonçant la nouvelle à son fils, elle avait commencé à préparer sa valise... Une valise que le petit garçon, à peine sorti de son lit, commença à défaire au fur et à mesure que sa mère la remplissait. Lui, il n'avait pas envie de partir, il était bien ici, c'était ici qu'il allait à l'école, qu'il avait tout ses copains, c'était ici qu'il y avait son glacier préféré et il ne manquait pas de l'affirmer en jetant de part et d'autres ses vêtements au beau milieu de sa chambre. Seulement, la décision de sa mère était prise, elle ne pouvait pas retourner en arrière. D'autant plus qu'elle avait déjà les billets d'avions et que leur vol était dans quelques heures à peine. Devant le comportement de son fils, elle n'avait pas tardé à perdre patience et alors qu'Ezra  jetait par terre un nouveau T-shirt lui appartenant et qu'elle venait de replier pour la deuxième fois, la jeune femme avait vu rouge. "Ezra, tu arrêtes ça tout de suite !!!" Le ton de sa mère était sans appel, et le petit garçon la regarda aussitôt, les larmes aux yeux en protestant une dernière fois. "Je veux pas y aller." Sachant très bien qu'elle ne tirerait rien de son fils tant qu'elle ne lui disait pas le pourquoi du comment elle tenait absolument à l'emener là-bas, elle tenta de reprendre son calme, mais n'avait pu s'empêcher de se montrer exaspérée par la situation. Son fils avait pris un malin plaisir à la mener par le bout du nez, il suffisait qu'elle dise rouge pour qu'il dise bleu, et évidemment, elle s'était attendu à ce qu'il refuse de voyager, cependant, elle avait espéré que cela se passe mieux. Et pourtant non. Il était à peine huit heures du matin, et ils étaient déjà à bout tout les deux. Pour se calmer, elle s'était levée avec l'idée de ramasser les quelques vêtements que le petit garçon avait balancé partout, quand à Ezra, lui, il n'arrivait pas à  s'arrêter de pleurer. Cela n'allait pas dans son sens, et dès lors, il ne pouvait faire autrement qu'être faché sur elle. Ce n'était pas la première fois que l'enfant se mettait dans tout ses états à cause de sa mère. Mais cette dernière avait décidé que ce serait la dernière. Continuer de vivre comme cela n'était pas bon, ni pour elle, ni pour lui, elle le savait bien. Ezra avait besoin d'un père, il l'avait souvent réclamé. Et elle, elle estimait tout simplement qu'elle avait assez donné. Et qu'il était temps que cela cesse. C'est pourquoi, elle avait repris la parole, après un petit soupir. " Je t'emmène chez ton père. T'es pas content?" Sur le moment, le petit garçon était trop en colère sur elle pour lui répondre, et préférait se calmer de son coté. Dès lors, il préféra la laisser toute seule et descendre au salon pour regarder la télévision. Quelques instants plus tard, sa mère réapparaissait, sa valise prête. Sans un mot pour elle, Ezra était alors parti s'habiller et prendre son sac à dos en peluche Pikachu que sa mère n'avait pas réussi à caser dans sa valise, ainsi que sa peluche à l'effigie du même Pokemon. De son coté, elle lui avait donné un paquet d'oréo pour qu'il puisse manger dans la voiture et tout deux avaient quittés la maison, direction l'aéroport.

Quelques heures plus tard, ils étaient arrivés à Berkeley et la mère de famille s'étant arrangé pour louer une voiture sur place, ils avaient repris la route, direction l'appartement d'Azraël. En chemin, le petit garçon avait cherché à imaginer comment était son père, en posant des questions à sa mère, mais cette dernière semblait souhaiter lui laisser la surprise. Et pour la première fois depuis bien longtemps, le petit garçon avait vu un sourire apparaître sur ses lèvres lorsqu'elle lui avait répondu qu'il verrait par lui-même. Elle ne savait pas comment le lui décrire après tout, cela faisait six ans qu'elle ne l'avait plus revu et qu'elle n'avait pas même repris contact avec lui. Elle aurait pu le faire certes, mais ça aurait mené à quoi? Elle n'était pas certaine que son ex compagnon soit emballé à l'idée d'être père à quatorze ans ans. Il lui en aurait très certainement voulu, à ses yeux, de ne pas avoir avorté, et pourtant, c'est vrai que si elle avait pu le faire, elle était certaine qu'elle l'aurait fait. Elle n'était pas faite pour être mère, elle le savait, Ezra le lui démontrait chaque jour un peu plus en restant généralement dans son coin, en lui parlant à peine et en prenant un malin plaisir à aller à l'encontre de tout ce qu'elle lui disait. De son coté, le petit garçon souffrait beaucoup de l'indifférence qu'avait sa mère à son égard, et au final, tout ce qu'il cherchait, c'était tout simplement à attirer son attention. Les deux ne se comprenaient pas. Mais en cet instant, le mur que s'était construit Ezra entre lui et sa mère se fissurait un peu. Il était content de pouvoir enfin voir à quoi ressemblait son père. Et ça, c'était à sa mère qu'il le devait. Elle lui avait expliqué que cela n'avait pas été  facile de retrouver son adresse, que cela lui avait pris pas mal de temps, mais le plus important pour lui, c'est qu'elle y soit parvenue. Aussi, pour la  première fois, il s'était excusé auprès d'elle pour son comportement du matin même en tournant son regard vers elle, timidement. "Pardon maman si j'ai pas été sage tout à l'heure... " Elle n'avait rien dit, mais le petit sourire qu'elle lui avait adressé rassura le petit garçon sur le fait qu'elle ne lui en voulait, peut-être, pas tant que cela au final.

Quelques minutes plus tard, elle s'était arrêtée devant un appartement mais n'était pas sortie de suite de la voiture, comme si elle réfléchissait à quelque chose. Ce qui suscita la curiosité du petit garçon qui ne manqua pas de l'interroger. "C'est ici qu'il vit, papa?" Elle se contenta de lui répondre par un hochement positif de tête et sorti de son sac à mains une enveloppe, avant de se tourner vers lui. "Tu es prêt?" Il n'en fallait pas plus pour que le petit garçon retrouve un sourire, même si intérieurement, il avait peur de ce qui allait suivre. Il avait toujours rêver de rencontrer son papa, mais à présent qu'il allait le voir, il se sentait un peu inquiet. Un mélange d'excitation et de crainte difficile à décrire s'était emparé de lui alors qu'il s'avançait vers la porte qui le séparait de son père et machinalement, il serra sa peluche contre lui. C'est alors que sa mère repris la parole. " Ezra, j'arrive tout de suite, d'accord? Tu peux déjà sonner, papa va t'ouvrir, ne t'inquiète pas. Tu lui donne ça, s'il te plait, c'est important. Je vais chercher mon sac à mains et je vous rejoinds. " En disant cela elle lui donna une enveloppe contenant la lettre qui lui expliquait qui était Ezra pour lui, son déni de grossesse qui avait fait en sorte qu'elle n'avait pu avorter, le désir qu'elle avait qu'il prenne ses responsabilités à l'égard de son fils et le fait également qu'elle était désolée pour tout cela, mais qu'elle ressentait le besoin de lui passer le flambeau, prétextant que l'enfant avait besoin de son père et qu'elle ne se voyait plus l'assumer toute seule. Elle avait même joint à l'enveloppe un document qu'il pourrait signer si jamais il voulait que Ezra soit placé en adoption. Elle y avait déjà joint sa signature pour sa part, ce qui annonçait qu'elle renonçait à tous ses droits sur son fils. Suite à ses paroles, elle embrassa son petit garçon sur la joue, ce qui eu pour effet d'étonner l'enfant, pas habitué à ce genre de comportement de sa part. Mais comme elle le lui avait demandé,il sonna à la porte avant de détourner son regard vers sa mère, jusqu'à ce qu'elle ai tourné l'angle du couloir et qu'elle ne lui soit plus visible. C'est à ce moment précis qu'Ezra entendi des pas qui se rapprochaient, et naturellement, il reporta son attention sur la porte qui ne tarda pas à s'ouvrir, laissant apparaître un jeune homme que le petit garçon détailla du regard, un instant, en gardant le plus grand des silences. Alors, c'était lui son papa? Il était assez différent de ce qu'avait imaginé Ezra lorsqu'il songeait à lui, mais après tout, c'est difficile de deviner exactement à quoi ressemble une personne quand on ne l'a jamais vu de sa vie. Comment est ce qu'il allait réagir lorsqu'il saurait qui était Ezra pour lui? Serait-il faché que sa compagne lui ai caché son existence? Les question tourbillonnaient dans la tête du petit garçon, dont celle ci:  pourquoi sa maman mettait-elle autant de temps à revenir? En ce moment, il aurait tout donné pour qu'elle soit auprès de lui, mais fort heureusement, il avait au moins sa peluche, et cela suffisait à le rassurer un peu. Tenant la lettre de sa mère dans sa main droite et son Pikachu dans l'autre, le petit garçon hésita un intant, puis brisa le silence qui les entourait. " C'est toi, Azraël?" Qui sait, peut-être que sa maman s'était trompé d'appartement, mais cela, il ne l'espérait pas car en son absence, il ne saurait pas vraiment où il devrait aller et il n'avait pas envie d'attendre tout seul dans ce long couloir. " Si c'est toi, ma maman m'a donné une lettre pour toi..."
Revenir en haut Aller en bas
 

Hello dad, i come into your life. ft. Azraël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PAPERTOWN :: residential area-