Partagez | .
 

 Nettoyer, balayer, astiquer (emrys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Nettoyer, balayer, astiquer (emrys)   Mar 20 Déc - 17:44





j'me bouge parce que c'est toi hein, mais le prix reste de trois semaines.



marché conclu

Ok, il est celui qui a craqué le premier, faisant ronronner le moteur de son tacot pour ramener à bon port son abruti de frère. Oui, ok, admettons qu'il ait été faible sur ce coup là, n'oublions pas qui est le véritable vainqueur dans cette histoire. Qui a gagné trois semaines à se la couler douce, hein? Qui a gagné trois semaines à savourer le petit confort du canapé, le regard plaqué sur la jolie bonniche qu'allait devenir son mignon de petit frère, hein? Héhé, c'était bibi ! Alors oui faible sur le moment, mais incontestable gagnant sur la durée, et c'est bien là le plus important n'est-ce pas? C'était, du moins son point de vu.

Le trajet avalé à la vitesse de la lumière, il se gara à cette place, vous voyez, oui voilà celle là, la plus en face de l'école primaire où exerçait son frère, bien à vu de tous les parents d'élèves venus chercher leur chère et tendre progéniture. « MIMYS » qu'il balança assez fort, faisant se retourner papas, mamans et gamins  « OH MIMYS ! » qu'il gueula bien plus fort encore. « BOUGE T'AS DU MÉNAGE A FAIRE » un sourire taquin plaqués aux lèvres, le regard braqué sur son frangin, il glissa sa main sur le klaxon, faisant trompeter l'engin à plusieurs reprises. Ouups. C'était bien plus fort que lui, fallait qu'il lui colle la honte. Il glissa des petits coucous aux enfants passant près des la voiture en rigolant, et remis un dernier coup de trompette, avant que son frère monte dans la voiture.

Son bro installé et sans trop l'regarder il lui balança de magnifiques gants en latex rose « Regarde comme j'suis prévoyant, j't'offre même le matos ». Clé sur le contact, il redémarra le vieil engin au bruit de locomotive et osa un regard vers Emrys. « Qu'est-ce que t'as? Merde Mimys t'es tout pâle.. »  Saletés de réflexes professionnels. « T'as une gueule cadavérique » Bon ça par contre ça l'était moins, mais... C'était vrai, son frangin avait vraiment une sale tronche, genre pire que d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Little kitty
here since : 07/12/2016
messages : 295
participation : 0


◤ FAMILY AFFAIR
♛friendship:
♛ availability: busy (0/4) (Arthur, james, ross , o'callaghan)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nettoyer, balayer, astiquer (emrys)   Ven 23 Déc - 15:53





j'me bouge parce que c'est toi hein, mais le prix reste de trois semaines.



marché conclu

Emrys savait bien qu'il n'aurait pas du parier le coup des tâches ménagères parce qu'il allait se trahir. Surtout un jour comme aujourd'hui, alors qu'il avait demandé à son frère de venir le chercher. Mais il ne voulait pas penser à ça. La fin de la classe allait pas tarder à sonner et pour une foi, il était impatient que la classe se termine. Il n'était pas vraiment sûr qu'il aurait été capable de tenir une heure de plus. La sonnerie se fit retentir et Emrys laissa sortir ses élèves non sans leur recommander de ne pas courir. Mais les petits étaient toujours impatients de retrouver leur parents. Il prit sa besace, glissa les cahiers d'activités à l'intérieur et se hâta de retrouver son frère. Il se demandait bien ce qu'Arthur lui avait réservé. Il n'eut pas longtemps à attendre, il entendit la 'douce' voix de son frère qui hurlait plus fort qu'une cour de récréation. Il secoua la tête d'un air amusé avant de grimper dans la voiture de son frère. Il luttait avec acharnement pour ne pas faire un malaise le temps qu'Arthur soit à ses côtés. Il prit alors les gants roses, se força à sourire et prendre un air indigné avant de grimacer aux remarques de son frère. Il croisa le regard de son frère et mentit aisément:

"Rien, c'est juste que j'ai mal dormi cette nuit..."

Bon ce n'était pas totalement faux. Cette nuit avait été horrible non seulement à cause de la douleur, mais le fait que Ross sache pour lui, le rendait encore plus mal à l'aise. Il demanda innocemment:

"Tu as croisé Ross ce matin? Il a dessoûlé ou pas? "

Détourner le sujet de conversation pour éviter de dire trop de choses sur lui. Il reprit:

"Il s'est planté de chambre cette nuit et il m'a réveillé à 3h du matin... J'ai l'impression d'être l'instit de deux classes de maternelles..."

Il en faisait trop, Arthur allait soupçonner quelque chose. Mais au pire, il prétexterait une réunion extraordinaire à l'école pour fuir. Fuir, comme il avait fuit Reese.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Nettoyer, balayer, astiquer (emrys)   Mar 27 Déc - 12:36


Pas besoin d'un doctorat en psychologie pour voir quand son frère ment, d'autant plus quand celui-ci a partager la même maison que vous depuis votre naissance, et bien avant encore. Le bidon de maman, le partage de la bouffe et tout, ça crée des liens plutôt solides quand même. Alors oui, ses expressions faciales il les connait par cœur, et bien que les siennes soient un poil plus développés, il pourrait lire en Emrys comme dans un livre ouvert. « Hmmm » marmonna-t-il pour éviter un silence pesant. Mal dormi. Il le prenait vraiment pour le dernier des abrutis, et continuait avec tout le culot du monde. Ross? Mais qu'est-ce que venait foutre Ross dans cette histoire ? A moins que ce soit lui qui l'ai fatigué comme ça toute la nuit... « J'ai rien croisé du tout ce matin » et encore moins ce charmant avocat qu'est ce cher monsieur Hampton. Doigts posés sur son menton, avec une mine qui lui donnait l'impression de réfléchir, il repris « C'est donc pour cette raison qu'il n'est jamais arrivé dans la mienne... » Il taquinait un peu, mais savoir que Ross était parti faire un tour dans la chambre de son frère ne l'enchantait pas des masses. Emrys n'était pas encore divorcé, et malgré le peu de crédit que lui, l'aîné O'Callaghan pouvait accorder à ce genre de contrat, Arthur savait, ou du moins pensait, que pour son frère, ces choses là étaient on ne peut plus importantes. Mais passons, ses pensées étaient de toute manière inappropriées puisque son cadet n'éprouvait pas la moindre attirance pour l'autre vieux, n'est-ce pas?

Il glissa un dernier petit coucou à une jolie parent d'élève et engagea sa poubelle à quatre roues sur la route, ne laissant plus aucun échappatoire à sa victime. « Bon ça va deux minutes les conneries... Arrête de te foutre de ma gueule Emrys » Brr il ne l'appelait jamais Emrys, sauf quand ça commençait à d'venir sérieux. « Qu'est-ce que t'as? Et me dit pas que Ross est un si mauvais coup qu'ça, et que c'est pour cette raison qu'tu tires une tronche pareille, je te croirais pas. » Pas qu'il est une quelconque expérience avec l'avocat qui pourrait infirmer ces dires -et il ne cracherait pas dessus croyez-moi- non, mais parce qu'il connaissait assez bien son putain de frangin pour voir qu'il en faisait des tonnes depuis ces trois dernières minutes, et ça commençait à l'inquiéter sévère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Little kitty
here since : 07/12/2016
messages : 295
participation : 0


◤ FAMILY AFFAIR
♛friendship:
♛ availability: busy (0/4) (Arthur, james, ross , o'callaghan)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nettoyer, balayer, astiquer (emrys)   Mar 3 Jan - 11:39




Il ne savait pas quoi dire. Arthur l'avait piégé de telle manière qu'il ne pouvait pas suivre. Les remarques sur Ross le mettait d'un état de nervosité et de colère, ajouté à ça, la douleur qui s'installait sur ses os. Décidément, les jours allaient s'assombrir. Le jeune O'Callaghan préféra regarder la route en se maudissant d'avoir appelé son frère. Il aurait pu appeler Ross mais il ne savait pas trop où il en était. Et appeler Reese revenait à lui adresser le message qu'il avait besoin d'elle or ce n'était pas le cas. La douleur s'intensifiait et transperçait ses os comme si on lui donnait des coups de marteau, chose qui le rendit encore plus pâle et plus nerveux. S'il osait émettre la moindre réaction à la douleur ou ne serait-ce que prendre une aspirine, Arthur allait soupçonner quelque chose. Arthur s'énervait, il l'appelait par son prénom en entier. Il inspira profondément avant de répondre: " Mon divorce me bouffe, tu le sais très bien... elle me harcèle au point de rendre ma vie impossible...."  Il rebondit sur son divorce. Il ne disait pas de mensonges et au moins, il trouvait un sujet de conversation sûr. Il put de nouveau regarder son frère bien que ses yeux brillaient de larmes qu'il ne contrôlait pas. "Elle m'a encore demandé de revenir à la maison et qu'elle ne signerait jamais rien tant que je ne revenais pas..." Cette information était passée depuis quelques temps mais il n'avait jamais rien dit à ses frères. Le fait d'ajouter Reese dans tous ses problèmes actuels, le rendait fou. "Elle va m'avoir à l'usure, je te jure Arty...". La route défilait et Emrys avait l'impression qu'il allait se liquéfier sur place. Mais il avait également l'impression qu'il s'en sortait face à l'interrogatoire de son frère.   

_________________
Emrys O'Callaghan
Close your eyes Can you feel it? Can you feel the light intertwining? Can you feel it? Pick up all the pieces Carry them home  Hold on and release us Carry us home (Close your eyes) I give it all to find you (Can you feel it?) And carry you home. Sohn, Carry me home
by deathcure
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Nettoyer, balayer, astiquer (emrys)   Mar 10 Jan - 9:07


La fatigue, Ross et maintenant son divorce? C'était à ne plus rien y comprendre. Il ouvrit la bouche, près à lui balancer un tas d'trucs, mais fini par fermer sa gueule et l'écouta sans rien dire, chose presque incroyable quand on connait le flux incessant d'Arthur. Son divorce, ok. D'accord. Il savait qu'ça pouvait l'bouffer, il n'en doutait pas une seule seconde, mais... A ce point ? Au point d'en devenir blanc comme un linge ? De s'en rendre malade? Admettons. Mais pourquoi ne lui en avait-il pas parlé avant ? Merde, ils étaient frères non? Jumeau qui plus est. Ils étaient une équipe. Une fratrie. Ils avançaient ensemble. Tous les trois. Tous les cinq. Non Emrys? Il se mordit les joues pour se retenir de parler encore et encore. Il ne connaissait pas très bien cette Reese. Certes elle était la femme de son frangin, mais, tout était allé si vite entre eux qu'il n'avait pas vraiment eu le temps de la connaitre. Et autant dire que ce que lui racontait son frère ne lui donnait foutrement pas l'envie de la connaitre davantage.
Il planta son regard dans le sien, oubliant la route et la circulation l'espace de quelques secondes. Il l'écouta déblatérer ces choses horribles avant d'exploser « Non ! » gueula-t-il pour le faire taire « Non elle t'aura pas à l'usure ! Non non non et non. » Je refuse, tu entends Emrys? Cette garce ne t'aura pas. « Puis... Encore ?? » sa voix était montée crescendo « Ça veut dire quoi exactement "encore" Emrys ? Depuis quand c'te salo- » il se repris « cette... cette espèce de tarée te fait du chantage ? » Hein ? Depuis quand Emrys ? Bordel mais parle Emrys. Ouvre ta bouche et PARLE, communique. Merde ! Que lui cachait-il encore ? Une mort imminente ? Un bébé en route ? Haha... Si tu savais. L'aîné des O'Callaghan pris une grande inspiration, les mains toutes agitées sur le volant, le cerveau en fusion. « J'irai la voir. » Son ton était ferme. Se faire passer pour son frère n'était-il pas un de ses passes temps favoris après tout ? « Oh et t'as pas d'autres trucs à m'annoncer? Non, juste histoire que toutes les nouvelles tombent d'un coup » Arthur en était certain, il n'y avait pas que cette histoire de divorce. Ce qui lui arrivait était moche, mais le Emrys qu'il connaissait était fort, et... Une histoire pareille ne l'aurait pas foutu à genoux, ne l'aurait pas réduit à cet état de mollusque recroquevillé sur son siège.

L'esprit et le regard ailleurs, il se surpris à freiner assez brutalement presque malgré lui, alors que la voiture devant eux pilait. Pas d'impact, mais un freinage brusque, qui décolla leurs dos si confortablement installés de leurs sièges. Encore un connard qui ne savait pas conduire, pensa-t-il énervé, ne remarquant pas que son geste avait été brutal, et avait sans le moindre doute occasionné des douleurs atroces à son frère.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Nettoyer, balayer, astiquer (emrys)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nettoyer, balayer, astiquer (emrys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nettoyer, balayer, astiquer, que ca soit toujours pimpaaaant [green]
» Nettoyer son jeu et son Pc.
» [Mission D] Ramasser, nettoyer et ranger
» Distributeur de sourires – ft. Emrys
» Emrys World | Un partenariat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PAPERTOWN :: residential area-