PAPERTOWN


 

Partagez | .
 

 “Drugs are a waste of time. They destroy your memory and your self-respect and everything that goes along with your self esteem.” ▬ Ezéchiel Dukhan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: “Drugs are a waste of time. They destroy your memory and your self-respect and everything that goes along with your self esteem.” ▬ Ezéchiel Dukhan   Mar 20 Déc - 13:21




I'm not that weak
Ezéchiel & Loukas


Ce boulot puait… enfin pas littéralement, mais franchement il n’avait pas fait ses études dans une école d’art pour bosser dans un tel endroit. Les premiers jours, il avait même eut du mal à se débarrasser de la teinte rouge de son visage parce que franchement, avant de se rabattre sur cet endroit pour travailler, il n’avait jamais mis les pieds dans un club de strip-tease et s’était maudit d’avoir tant besoin d’argent que ce lieu était son dernier recours pour ne pas finir à la rue ou en train de faire la manche. Enfin… ça pourrait être pire. Il n’était que serveur et si certains clients étaient on ne peut plus motivés et encouragés par la thématique de l’endroit, Loukas avait la paix en général, ne jonglant qu’avec les bouteilles et les verres, et gérant son caractère pour ne pas faire de vague si un client l’énervait trop.

Au fil du temps, sa première gêne passait et il lui arrivait parfois de discuter avec quelques clients réguliers du club – en évitant de se faire prendre en train de parler, ce serait con de perdre son boulot pour avoir eut la langue bien pendue – et il avait appris à assez observer les faits et gestes de tout le monde pour se rendre compte des petits commerces qui se passaient sous les manteaux et lui rappelaient les années où il avait bien failli se perdre en route. Loukas connaissait ce genre de gars, ils repéraient les paumés, ou les types friqués qui ne savaient plus quoi faire de leur argent et s’emmerdaient profondément dans leur petite vie d’apparence bien rangée… bref, autant dire que son patron tenait justement l’endroit où se regroupaient toutes ces catégories sociales, tous ces gens en mal de sensations grisantes et pour lui, c’était un peu comme proposer de l’alcool à un ancien ivrogne… sa volonté en prenait un coup, et l’entièreté de son self-control s’avérait être mobilisée pour qu’il ne finisse pas par céder au chant de ces sirènes qui tentaient de l’attirer de nouveau dans les filets de la toxicomanie.

Cela étant, sa rêverie se coupait nette en se rendant compte qu’une autre personne venait d’arriver dans son champ de vision et en reconnaissant ce visage, le jeune trentenaire ne perdait pas de temps. Son travail consistait aussi à se rappeler de ce qu’aimaient les habitués et dans le genre, ce type – Ezéchiel s’il se rappelait bien, et il en était presque certain – était sans doute en tête de liste et il lui glissait son verre, un sourire accroché au visage.

« Tient, c’est la maison qui offre. Paraît que ça aide à fidéliser le premier verre. »

Puis comme ça, il allait peut-être partir vaquer à ses occupations ailleurs ensuite. Ce type pourrait avoir un sale effet sur lui, il le sentait gros comme une maison… ou grand comme lui…  

©TENNESSEE.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: “Drugs are a waste of time. They destroy your memory and your self-respect and everything that goes along with your self esteem.” ▬ Ezéchiel Dukhan   Mar 20 Déc - 15:59


❝ not that weak ❞Tu relèves les yeux vers Elyam puis secoue ton poignet afin d’observer l’heure. Ta montre t’indique qu’il est bientôt minuit. Elyam est sous le plaide devant la télévision. Les seringues usagées trainent sur la table basse. Il plane, et ça te satisfait de le voir avec sa gueule d’ange béate. Tu t’approches de lui pour capturer ses lèvres, il est trop absorbé par la télévision pour répondre réellement à ton baiser. Tu t’en fous, t’as juste marqué ton territoire pour la nuit. Tu te relèves, attrape les seringues usagées pour les mettre dans un endroit sûr. Trop de risque de contamination du VIH avec les seringues d’Elyam. Dans la chambre, tu changes de chemise et enfile une veste par dessus. Tu attrapes ton téléphone sur la table basse en jetant un dernier coup d’œil à l’état de ton jouet humain avant de donner tes instructions à son gorille. Il est hors de question qu’Elyam quitte l’appartement cette nuit. Tu ne sembles pas inquiet là dessus ce soir.
Tu quittes l’immeuble accompagné de deux hommes et monte dans la voiture. Tu te laisses emmener. Cette nuit, tu te rends à San Francisco, dans un club dans lequel tu as pris tes habitudes. C’est un club de strip féminin donc tu connais le responsable. Fréquenté exclusivement par des hommes fortunés, l’endroit est une véritable aubaine en matière d’affaire. La route est rapide, il y a peu de monde dans les rues de la ville à une heure pareille. Le véhicule s’arrête devant le club et tu rentres devant la file d’attente. Tes gorilles se dispersent dans le club et toi tu te diriges tout droit vers le bar. Tu fais signe au serveur que tu connais désormais. Tu connais pas son prénom. T’as pas la mémoire des prénoms, enfin, c’est surtout que t’en as rien à foutre des prénoms. T’es un égoïste. Il peut s’appeler comme il veut, tout ce que tu sais c’est qu’il bosse dans un tel endroit et ne mérite certainement pas ta considération. Tu te retournes vers la salle. Ton regard ne se porte pas du tout sur les demoiselles si peu vêtues qui dansent. Non, toi, tu es à la recherche de visages connus dans les fauteuils en velours. Tu en repères plusieurs et un sourire apparaît sur ta gueule de démons. Le serveur t’apportes une boisson et tu n’as pas le temps de glisser un billet en échange. Tu relèves les yeux vers lui et te contentes de sortir de ta poche un petit sachet contenant des comprimés d’ecstasy. Tu le poses sur le comptoir vers lui. « Cadeau de la maison. Paraît que ça aide à fidéliser, la première dose. » tu attrapes ton verre et te diriges vers le coin fumeur pour allumer ta cigarette.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: “Drugs are a waste of time. They destroy your memory and your self-respect and everything that goes along with your self esteem.” ▬ Ezéchiel Dukhan   Mer 21 Déc - 11:24




I'm not that weak
Ezéchiel & Loukas


Loukas se maudissait parfois de chercher à engager la conversation avec les clients, enfin… il devait surtout être assez avenant pour que les gens reviennent, parce que si on disait de lui qu’il agissait comme un connard, il allait perdre son boulot aussi rapidement qu’un éternuement. Il n’avait pas besoin de ça en ce moment, s’il avait encore un seul retard pour payer son loyer – ce qui était arrivé avant qu’il ne bosse ici – il se retrouvait dehors avec ses affaires et un compte en banque dans le rouge… hors, pas question de retourner chez ses parents et les supplier de le reprendre. Sa fierté n’était pas proverbiale pour rien.

Pourquoi il se maudissait ? En réponse à sa petite phrase sur le ton de la plaisanterie, son vis-à-vis venait de glisser autre chose dans sa direction et autant dire que le jeune serveur pâlissait en reconnaissant le contenu du sachet. La première dose aidait à fidéliser hein ? Pour lui, ça pourrait surtout être le retour dans les tréfonds d’un Enfer dont on sortait plus que difficilement… il était tellement con à cette époque, sans compter que personne ne viendrait confier un gosse à quelqu’un présentant des signes de dépendances à quelques substances que l’on ne doit pas nommer devant les mineurs. Ici, on n’offrait pas les conso’ pour se voir offrir de quoi oublier la merde du monde environnant… du moins, ce n’était pas le cas de Loukas qui savait qu’une bonne partie des cons qui replongeaient finissaient les pieds devant en général… puisque la reprise était pire encore que la première fois que l’on tombait dedans.

Le temps de se reprendre, Ezéchiel était partit vers le coin fumeur et les quelques comprimés semblaient le narguer dans leur enveloppe plastique. Lui dire de céder juste une fois, que ça ne pouvait pas lui faire de mal… qu’il en avait envie aussi, ce qui n’était pas tout à fait faux pour être honnête. Cette voix était celle de ses démons internes, qui couvraient le petit son de la raison… une raison qui pour une fois se fit entendre alors que sa main se refermait sur ce présent empoisonné, pour quitter son poste et se diriger vers celui qui agissait comme le diable sur sa volonté.

« Excusez-moi ? Je crois que vous avez laissé ça par erreur. »

Mieux valait jouer les cons qui croyaient à la thèse de l’accident… mais la science prouvait que les pupilles se dilataient à la vue de quelque chose qui nous attirait inexorablement et en ce moment, ces dernières le trahissait totalement et contredisaient ses paroles :

« Je ne suis pas intéressé par ce genre de chose. Vous devriez les garder pour vos habitués, ils en ont besoin eux. »

Et si sa main se resserrait sur le sachet, ce n’était bien entendu que le fruit du hasard, pas le signe d’une ancienne proie de ce milieu, qui ne demandait qu’à reprendre.

©TENNESSEE.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: “Drugs are a waste of time. They destroy your memory and your self-respect and everything that goes along with your self esteem.” ▬ Ezéchiel Dukhan   Mer 21 Déc - 15:50


❝ not that weak ❞La flamme du briquet éclaire ton visage et brûle l’extrémité de la cigarette. La fumée vient remplir tes poumons et tandis que tu ranges le briquet dans la poche intérieure de ta veste. Tu gardes la cigarette entre tes lèvres en observant la salle. La pénombre est propice aux affaires. Aussitôt dans le coin fumeur, tu croises un habitué. Les billets entre tes doigts, le sachet de poudre entre les siens. Sans un regard, sans une parole. Tout est parfaitement millimétré et ça te plait. La cigarette ne fait pas long feu. Entièrement consumée tu jettes le mégot dans le cendrier et tu t’apprêtes à quitter le coin pour aller rôder près des danseuses. T’es un putain de rapace. On s’approche de toi, on te tend un truc que tu connais bien. Tu écarquilles les yeux et observe le serveur : « Excusez-moi ? Je crois que vous avez laissé ça par erreur. » C’est la première fois qu’on te rend ce type de cadeau. Ta première réaction est de vouloir lui répondre de façon rhétorique afin de savoir s’il est stupide ou inconscient. Mais tu ne dis rien. Tu ne touches pas à ce qu’il te tend. Tu secoues la tête et enfonce tes mains dans tes poches. « Garde le, abruti. Au mieux, tu le revendras. » tu penches la tête sur le côté pour l’observer, observer ses doigts sur le sachet. Tu esquisses un sourire en remontant sur ses pupilles. Tu ricanes bêtement. « toi t’es un putain de camé qui est passé par la case détox. » Tu l’observes, ton regard le détaille de bas en haut et tu grimaces. « Ouais, t’as certainement pas fait un séjour en taule, tu pues pas la taule. »
Tu t’appuies au bar en regardant la salle et surtout en jetant un œil aux nouveaux arrivants. Tu n’es pas particulièrement satisfait de la clientèle de ce soir. Tu n’as pas remarqué de présence significative, de gros poissons, de ceux qui t’achètent de belles quantités. Parfois, t’as la sensation que ces hommes ont leur propre business en dessous du tien. Et si tel était le cas, cela ne te dérangerait même pas.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: “Drugs are a waste of time. They destroy your memory and your self-respect and everything that goes along with your self esteem.” ▬ Ezéchiel Dukhan   Mer 21 Déc - 18:57




I'm not that weak
Ezéchiel & Loukas


Abruti hein ? Il y a quelques années, Loukas aussi aurait sans doute donné ce sobriquet à une personne qui refusait un tel présent. Seul un con tentait de la rendre ça, ou quelqu’un qui voulait éloigner la tentation et de toute manière, avec sa veine légendaire s’il tentait de revendre ça il allait se faire gauler et finir en taule à la place de ce type. Bizarrement, les flics ne croyaient pas tellement en l’excuse du ‘C’est pas à moi’ que tout le monde devait leur servir au moins dix fois dans la même journée. Non, personne ne goberait son histoire, et il se retrouverait avec une étiquette dans son dossier qui ferait sérieusement tâche après tant de difficultés pour rester en dehors des ennuis.

Un soupir résigné quitte ses lèvres en voyant que l’autre à très bien compris ce qu’il est… ou plutôt, ce qu’il a été à une époque qu’il espérait révolue, un point plus qu’incertain avec une telle tentation sous les yeux. Bien sûr, il pourrait en prendre en se disant que ce n’était qu’une fois, mais seuls les imbéciles pensaient qu’on s’arrêtait à la première prise, surtout quand on reprenait. Nerveux, Loukas passait une main dans ses cheveux – un moyen chez lui de trahir justement un caractère anxieux – qui montrait aussi que l’homme avait tapé dans le mile. En même temps, difficile de le cacher et malgré lui, Loukas glissait finalement le sachet dans sa poche arrière, se jurant de le jeter en rentrant. Espérons que sa volonté tienne jusque là.

« Tout juste Auguste. Tu devrais envisager d’être détective avec un talent comme le tien. »

Tout juste Auguste... une expression à la con encore! Ha, le tutoiement revenait vite n’empêche quand on parlait à ce genre de mec, sans compter le rire narquois qui quittait ses lèvres en l’entendant dire qu’il ne puait apparemment pas la taule. En effet, il avait eut cette chance. Le seul avantage d’avoir des parents comme les siens… avec de l’argent et quelques relations.

« J’ai juste été assez malin et chanceux pour pas finir au trou, et j’compte pas commencer maintenant. Enfin… merci quand même… pour le petit pourboire. »

Dans son esprit, les paris étaient dores et déjà ouverts pour savoir dans combien de temps il allait craquer. Le « si » ne se posait même pas vu que Loukas avait de plus en plus la certitude de craquer à un moment ou un autre. Il était l’accro au sucre à qui on venait de tendre un énorme paquet de bonbons… mais ce soir, c’était assez calme niveau gros pigeons, même lui l’avait remarqué puisqu’il connaissait ceux qui claquait beaucoup de pognon, et qu’ils n’étaient pas là ce soir.

« Tu trouveras personnes d’intéressant pour l’instant. Tu d’vrais profiter un peu de l’endroit et au pire, j’connais tes habitués maintenant alors j’te les envois quand ils arrivent. » et de rajouter : « T’en fais pas, j’sais être discret. »

©TENNESSEE.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: “Drugs are a waste of time. They destroy your memory and your self-respect and everything that goes along with your self esteem.” ▬ Ezéchiel Dukhan   Jeu 22 Déc - 8:52


❝ not that weak ❞Tu es un connard. Personne n’est en mesure de dire le contraire. Tu n’as de respect pour personne si ce n’est pour toi même. Et de savoir que toute ton attitude est aussi haïssable que ta propre personne te fait doucement jubiler. Tu ne dois de compte à personne et peu t’importes si tes dires blessent ou offusques. Tu te permets de juger sans accepter que l’on te juge. De toutes manières, peu de gens prennent la peine de vouloir te considérer. L’attitude de l’individu face à toi te laisse perplexe. Tu penses l’avoir cerné. Et pour toi, il est tout aussi idiot qu’il pourrait t’être utile. Alors tu dois être méticuleux vis à vis de lui.
« Tout juste Auguste. Tu devrais envisager d’être détective avec un talent comme le tien. » Ton sang ne fait qu’un tour. Tu détestes qu’on te prenne de haut et paix aux âmes qui ont tentés avant lui ce type de remarques. Tu arques un sourcil. La première chose qui te vient à l’esprit c’est que ce type est particulièrement has-been pour avoir réussi à être embauché dans un lieu pareil. Tu n’as même pas envie de relever cette expression que tu ne connaissais même pas mais qui te laisse pantelant. Le reste de sa remarque te fait sourire. Tu penches la tête d’un côté pour l’observer. « tu serais surpris de mon talent pour cacher un cadavre, en plus de celui-ci d’être détective ». Tu lèves les yeux au ciel. Bon, a-t-il terminé son petit numéro ou veut-il continuer à chercher à t’impressionner ? Lors de la prochaine étape, va-t-il abaisser son pantalon pour te montrer la taille de son sexe ? T’as passé l’âge de jouer à celui qui a la plus grosse.
Il te parle de chance et d’intelligence pour ne pas finir en prison, tu ricanes exagérément. Tu n’y crois pas une seule seconde. Il pue le fils à papa-maman déchu. T’en connais quelque chose, t’en as un beau à la maison. Tu mettrais plus une pièce sur le relationnel, les contacts, la politique. Dieu sait que ça fait beaucoup d’avoir des connaissances dans le milieu de la politique dans ce putain de pays. Il te remercie pour le petit cadeau. Tu aimerais qu’il cesse d’en parler comme si tu lui avais offert un tour du monde ou une montre en or. Trois cachets dans un sachet transparent, ça n’a jamais eu autant de valeur que dans les yeux d’un camé qui essaye de ne pas replonger.
Tu déportes enfin ton regard de lui pour analyser la pièce, les individus s’y trouvant. Tu inspires et souffle de lassitude. T’es déçu de t’être déplacé pour rien. Finalement, t’aurais peut être dû rester devant la télévision avec ton légume de petit ami sous héroïne. Le serveur te fait remarquer la platitude de la soirée et te suggère de profiter à titre personnel. Il connaît tes habitués. Certainement, puisqu’ils sont peu nombreux, mais ils sont fortunés. Il ajoute qu’il sait être discret. Tu ricanes à nouveau, parce que putain, c’est pas le premier adjectif qui te vient en le voyant ce type là.
Tu te retournes vers lui et le toise. « tu sais quoi ? t’as raison. » Première étape, lui donner satisfaction pour qu’il se sente en confiance. « j’vais aller m’installer avec ma préférée, la p’tite brune. » deuxième étape, considérer sa proposition de profiter de la soirée. « et toi, tu vends à ma place. » troisième étape, lâcher enfin ce que t’attends de lui. « et si t’es bon en vente, autre qu’à mes habitués, à moi, si tu te fais ta propre clientèle… » Ultime étape, lui proposer ce putain de tour du monde qui le fait tant rêver. « … tu prends 10% de la vente ce soir. » tu lui fait signe sans attendre une quelconque réponse pour partir t’installer dans un coin, dans un fauteuil en velours, toujours à guetter les arrivées tandis que la petite danseuse dénudée te fait un exercice de charme qui te laisse parfaitement indifférent.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: “Drugs are a waste of time. They destroy your memory and your self-respect and everything that goes along with your self esteem.” ▬ Ezéchiel Dukhan   Ven 23 Déc - 18:10




I'm not that weak
Ezéchiel & Loukas


Un talent pour cacher les cadavres hein… ? Bizarrement, ça ne lui fichait pas la trouille plus que de raison… en fait, il s’en fichait un peu. Les gens faisaient bien ce qu’ils voulaient de leur vie dès l’instant où ils ne venaient pas l’emmerder et de toute évidence, Loukas constatait qu’il aurait mieux fait de fermer sa gueule puisque de fil en aiguille, dans une transition assez douteuse de leur conversation, il se retrouvait face à un ricanement suite à son soi-disant côté assez malin pour échapper à la prison… il n’avait pas vraiment eut dans l’idée de se retrouver directement à s’entendre dire qu’il avait raison – même si c’était toujours cool que l’on vienne flatter son égo – il avait l’impression de déjà entendre sa mère en train de lui répéter encore et encore de ne pas parler aux inconnus s’il n’avait pas tourné sept fois sa langue dans sa bouche avant de l’ouvrir. C’était un fait avéré pourtant… il n’arrivait jamais à parler sans sortir au moins une connerie qui lui foutait un pied dans la merde et l’autre sur le fil du rasoir, mais non… il devait toujours recommencer, comme un gamin qui n’apprenait pas de ses erreurs et devait expérimenter au moins une fois de plus avant de se dire que ce n’était pas une brillante idée et que maman devait avoir raison.

Bon sang… heureusement qu’il vivait ici maintenant, et seul… autrement il serait réellement mal barré. Et le type ? Il se barrait purement et simplement pour passer du ‘bon temps’ avec une fille d’ici, avec qui Loukas s’entendait plutôt bien une fois le service terminé le laissant avec une ‘mission’ : faire ses preuves après avoir été un tel fanfaron, en arrivant à se faire quelques clients qui n’étaient pas dans les habitudes d’Ezéchiel. Pour lui, la difficulté était quand même moindre… il était derrière le bar, place qu’il reprenait justement et où il pouvait parler facilement avec toutes les personnes qui passaient mais s’il parlait facilement pour tenir la conversation, remplir sa part était en fait plus compliqué qu’il ne le pensait… il ne pouvait pas juste proposer ça en donnant leurs consommations aux gens, surtout que parfois des flics venaient aussi se faire un petit plaisir en passant la soirée ici. Quoi ? Ils étaient humains aussi, et qu’ils aient ou non leur petite femme chez eux en train de les attendre ne changeait rien. La nature humaine…

Ce qui l’intéressait honnêtement ? Les 10 %, il avait besoin d’argent et cette idée le motivait plus que le frein qui lui criait que c’était une mauvaise idée. Il connaissait quelques personnes qui venaient ici heureusement et parvenait à faire ‘affaire’ avec eux, mais ce n’était pas aussi bien qu’il le pensait et la soirée était en effet foutrement calme par rapport à d’autres jours, le faisant se passer une main las sur le visage alors qu’il envoyait un autre habitué vers la table où se trouvait la personne qu’il cherchait.

« Et merde… ça fait vraiment chier. »

Qu’est-ce qu’il avait à perdre son temps comme ça de toute manière ? Ce type se foutait clairement de sa gueule pour une raison ou une autre et lui marchait comme un amateur. De fait, quand il pouvait enfin prendre sa pause, Loukas attrapait son paquet de cigarettes – il s’en permettait une de temps en temps oui – pour profiter de l’air à la porte de service, en gardant un œil sur la salle. De plus, il y avait toujours du passage ici… de quoi tenter une dernière fois son coup avant d’abandonner et potentiellement dire ‘merde’ à ce type présomptueux qui devait quand même rondement bien mener la chose.

[/b]

©TENNESSEE.


[HJ : sorry c’pas terrible, mais j’avoue avoir eut du mal à trouver quoi mettre vu que Zézé est ailleurs ^^’]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: “Drugs are a waste of time. They destroy your memory and your self-respect and everything that goes along with your self esteem.” ▬ Ezéchiel Dukhan   Dim 25 Déc - 20:25


❝ not that weak ❞Tu ne dois ta réussite qu’à toi même. Tu n’as jamais demandé d’aide à qui que ce soit. Tu as développé un esprit de business sorti de nul part. Tu te débrouilles certainement même mieux que des mecs tout droits sortis de grandes écoles de commerce. Tu es persévérant dans tout ce que tu entreprends. Mais surtout tu es persuasif et tu as un talent certain pour lire à travers les gens. Tu sais créer en eux le besoin puis la dépendance. C’est comme si ton talent était tout tracé, que tu n’aurais rien pu faire d’autre puisque c’était dans ta nature. Toute la nuit, tu passes de client en client, tu sympathise, te fait payer un verre que tu ne boiras pas. Tu ne bois jamais quand tu fais affaire. Tu montres de l’intérêt pour les danseuses alors qu’elles ne te font ni chaud ni froid. Et au fur et à mesure, le cash dans tes poches augmente considérablement. Encore une nuit à faire un chiffre conséquent. Mais ça, ce n’est que sur les dernières heures. Tes clients habituels n’auront pas pointé leur nez. Tu es déçu même si finalement tu auras rallié de nouveaux visages à cette cause que tu combats avec vigueur.
Tu ne prêteras attention à ton nouveau sbire que très peu. Pour toi, ce qu’il réussira à faire cette nuit n’est qu’une minuscule pièce à ton immense puzzle. Tu te doutes que le chiffre ne sera pas conséquent et qu’en conclusion tu ne lui reverseras pas grand chose. Mais tu fédères, et au fond, c’est le plus important. Parce que si ça se trouve, tu n’auras absolument plus besoin de te pointer ici et il fera tout le train pour toi. mais tu doutes tout de même de ses capacités. Tu n’as pas confiance en sa discrétion comme en sa force de persuasion. Il ne semble pas idiot, seulement pas non plus être très futé.
Il est près de cinq heures du matin. Tu veux quitter les lieux. Tu observes le serveur et te diriges vers lui au bar lorsqu’il est enfin seul. « alors ? dit moi ô combien tu es un vendeur né et talentueux » le flatter pour lui faire croire qu’il est important à tes yeux. Tu es une belle ordure, dukhan.



© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: “Drugs are a waste of time. They destroy your memory and your self-respect and everything that goes along with your self esteem.” ▬ Ezéchiel Dukhan   Ven 30 Déc - 15:40




I'm not that weak
Ezéchiel & Loukas


C’est davantage par orgueil que Loukas avait à ce point fait de son mieux pour relever le défi du client qu’il avait l’habitude de voir ici, et qui gérait son propre commerce au nez et à la barbe de tout le monde. Au fil des heures, les petits oiseaux étaient rentrés chez eux et quand débutait la nouvelle journée, seuls les réels oiseaux de nuits tenaient encore, dépensant encore sans compter à l’un ou l’autre de ceux présents dans l’établissement quand la fin de son service approchait.

La fatigue se faisait sentir, jouant autant sur sa tolérance aux gens que sur cette manie de passer encore et encore une main sur son visage pour tenter de remettre un peu d’ordre dans son esprit et ses sens, juste quand Ezéchiel arrivait, toujours aussi aimable – ironie quand tu nous tiens – pour savoir si la pêche avait été bonne. S’il ne tenait pas à son boulot, son égo malmené lui aurait sans doute dit d’aller se faire foutre mais dans l’immédiat… autant montrer qu’il ne servait à rien de jouer les bonnes manières à deux balles devant lui, d’une part parce qu’il connaissait le numéro par cœur, mais aussi parce que la seule chose qu’il venait maintenant – en dehors de son fric – c’était de retrouver son lit au plus vite.

« Fait donc les comptes, tu verras bien. Mais c’est sans doute pas autant que tu l’espérais, je dois l’avouer. Alors… c’est là que tu me sors la petite remarque sarcastique, de ne pas tenter de jouer dans la cour des grands quand on n’y connaît rien ? »

Vraiment, la fatigue le rendait con… très con même.


©TENNESSEE.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: “Drugs are a waste of time. They destroy your memory and your self-respect and everything that goes along with your self esteem.” ▬ Ezéchiel Dukhan   Sam 7 Jan - 14:05


❝ not that weak ❞Ce serveur n’était certainement pas le plus dégourdi. Mais ce soir, tu étais d’une humeur espiègle et tu avais plutôt envie de voir ce dont il pouvait être capable malgré tes préjugés. Et puis ce n’était pas une soirée au cours de laquelle tu allais faire ton plus gros chiffre. C’était presque amusant de le voir faire du coin de l’œil. Parce que les gens qui n’ont pas l’habitude font ça avec une telle grossierté que n’importe qui pourrait remarquer ce qu’il trafique. Tu étais plutôt satisfait qu’aucun flic sous couverture ne soit présent ce soir. Tu mets ta main au feu que si ce serveur se fait choper, il te balance à la première occasion. Tu le trouves ridicules, au fil des heures. Mais tu t’occupes l’esprit avec les quelques clients réguliers que tu connais bien. Les filles qui dansent ne t’attirent absolument pas. En fait, tu n’as d’yeux pour personne d’autre qu’Elyam ces derniers mois. Il est devenu ton orientation sexuelle à lui seul.

La soirée suit son cours. Ce n’est certainement pas la soirée du siècle. Tu ne bois que quelques verres. Tu savoures les breuvages. Tu as même tendance à sortir sur le trottoir fumer plusieurs cigarettes dans l’espoir que la nuit passe plus vite. Quand tu t’approches du serveur en fin de nuit, c’est pour enfin réclamer ce qu’il te doit. Tu essayes de faire jouer l’humour et le sarcasme pour essayer de te convaincre toi même que tu tiens ton futur nouveau vendeur. Il te tend ses ventes et les restes. Tu saisies les derniers sachets que tu files à ton molosse puis tu comptes les bilelts les uns après les autres. Tu esquisses un sourire en faisant les comptes alors qu’il a lui même conscience que c’est miteux. Tu hoches la tête vivement et te prépare à lui donner le pourcentage prévu. Tu lui donnes mêmes légèrement plus. Cette soirée ne vaut strictement rien à tes yeux. « faut bien commencer un jour. » tu tends les quelques billets sur le comptoir en sa direction et range le reste dans ta poche. « t’es sûr de pas vouloir une petite dose pour toi ? » tu sais qu’il est camé, tu le sens, t’as le pif pour ça. Tu passes ta main dans ta barbe et fini ton cocktail cul sec.

Tes doigts saisissent un petit sachet de amphétamines que tu lui glisses en lui serrant la main. « bienvenue dans le business, loukas, c’est bien ça ? » Question rhétorique, parce que son prénom tu le sais mais tu t’en fous. Il ne sera qu’un sbire parmi les autres. Tu fais jouer tes doigts sur la bordure du bar puis balaye la salle du regards avant de poser à nouveau tes yeux sur lui. « j’aime pas ce club. Alors j’veux que tu sois mes yeux et mes oreilles ici. » ce n’est pas réellement une proposition ni une offre de job. C’est carrément un ordre.



© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: “Drugs are a waste of time. They destroy your memory and your self-respect and everything that goes along with your self esteem.” ▬ Ezéchiel Dukhan   

Revenir en haut Aller en bas
 

“Drugs are a waste of time. They destroy your memory and your self-respect and everything that goes along with your self esteem.” ▬ Ezéchiel Dukhan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Don't waste your time to looking back you're not going that way
» the lions waste her time together
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PAPERTOWN :: 
somewhere only we know
 :: 
california
-